^Vers la haut

foto1 foto2 foto3 foto4 foto5

LES STRUCTURES PRIVES

Le  secteur  privé  à  travers  la  wilaya  reste  largement concentré dans les grandes agglomérations et totalement orienté dans le domaine des soins ambulatoires.  Son  accessibilité  géographique mais surtout financière, surtout  pour les médecins spécialistes, demeure difficile d’accès pour une large frange de la population notamment la plus démunie. 
L’ensemble des médecins spécialistes est installé au niveau des 06 communes d’El Tarf,  Dréan, Ben M’hidi,  El Kala, Bouteldja et Chatt. Prés des trois quart  (72 %)  de  ces médecins  exercent dans les communes d’El Tarf et Dréan.   
Les médecins généralistes (75 %) et les chirurgiens dentistes (85%) se concentrent également au niveau de ces 06 communes  auxquelles s’ajoute la commune de Besbes. 
Les pharmaciens privés (104) arrivent en 1ère position dans le secteur privé et constituent 40 % des praticiens à l’échelle de la wilaya. 
Au cours de l’année 2013, nous avons recensé dans la wilaya d’El-Tarf, 366 professionnels de santé qui exercent une activité privée soit : (14,87 %) de l’effectif total des professionnels de santé de la wilaya d’El-Tarf qui est de 2828.
Parmi eux :
- 80 Médecins généralistes (22%) dont 74 dans des cabinets individuels, 03 dans 07 cabinets  de groupes et 03 exerçant dans la clinique privée d’hémodialyse. Ils sont légèrement moins nombreux, dont leurs activités se résument à assurer les consultations.
- 61 Médecins spécialistes (17%) dont 57 dans des cabinets individuels, 01 dans une clinique privée et 03 dans des cabinets de groupes. 
- 41 Chirurgiens dentistes généralistes (12%) dont 35 exercent dans des cabinets individuels et 06 dans des cabinets de groupes.
- 02 Chirurgiens dentistes spécialistes (01%).
- 110 Officines privées gérées par des pharmaciens généralistes (30%).
- 04 Laboratoires d’analyses médicales autonomes pour les patients en ambulatoire ; avec 01 pharmacien spécialiste en Biologie clinique, tous conventionnés avec les EPH et EPSP pour l’incinération des déchets hospitaliers et 03 biologistes cliniciens. 
- 02 entreprises de production de médicaments : BIOCARE et INPHAMEDIS à Kbouda / Sidi Kassi dans la commune de « Ben M’Hidi » avec 01 pharmacien spécialiste galéniste pour la première et 01 pharmacien généraliste pour la deuxième comme directeurs techniques et totalisant l’emploi de 34 pharmaciens généralistes (10%).
- 24 auxiliaires médicaux (07%) dont 15 à titre individuel (02 sages-femmes, 01 kinésithérapeutes, 08 opticiens, 01 psychologue, 02 prothésistes dentaires) et 09 dans le centre d’hémodialyse de Ben M’Hidi.
- 04 Entreprises de transport sanitaire (ETS) : de catégorie « B » et « C » faisant travailler 14 auxiliaires médicaux (04%).  
- les auxiliaires médicaux exerçant dans le secteur privé (IDE, IB, S-F, Acc, APM), avec une sous déclaration car un effectif instable et ne reflète pas la réalité.
- 01 clinique privée d’hémodialyse avec 15 générateurs d’hémodialyse en exploitation prenant en charge 108 patients en IRCT.
Par ailleurs ; nous signalons que 02 projets de cliniques privées sont à l’étude.
Tableau N° 1 : Répartition des praticiens du secteur privé et parapublic
privé